Sélectionner une page

Jean-André Peyssonnel (1723)

Jean-André Peyssonnel est un médecin et naturaliste français né le 19 juin 1694 à Marseille et décédé le 24 décembre 1759 à Saint-Bertrand de l’Isle-Grande Terre en Guadeloupe.

L’Académie des sciences le nomme correspondant en 1723 d’Étienne-François Geoffroy, chimiste et médecin français, puis d’Antoine de Jussieu botaniste également français, à partir de 1731 (il espérait, à l’époque, tirer de ces membres d’académies la reconnaissance de sa qualité de savant, ce qui ne fut malheureusement pas le cas).

Il entreprend divers voyages sur les côtes méditerranéennes pour étudier la nature du corail, et notamment en 1724, année où il se rend en Afrique du Nord : il rédige d’ailleurs le mémoire Voyage dans les régences de Tunis et d’Alger, fruit de ses observations. C’est un remarquable inventaire détaillé des pierres, plantes et animaux, et surtout des pratiques sociales du Maghreb au XVIIIème siècle.

Cet ouvrage est considéré comme la première ethnographie de l’Afrique du Nord.

Vous découvrirez ci-dessous un extrait, décrivant la ville d’Annaba :MONTAGE TITRE271-272P273 P274 P275 P276 P277 P278 P279 P280 P281 P282